Catalogue complet
13992
[Genève]:
Edit de pacification de 1782. Imprimé par ordre du gouvernement [précédé de] Lettre des très illustres et très excellens seigneurs les ministres plénipotentiaires de leur majesté très-chrétienne et sarde de la République de Berne, aux magnifiques seigneurs les syndics et conseil de la République de Genève.‎
196 CHF

[Genève], [J.L. Pellet], 1782. In-8 de [2]-VIII-220pages, cartonnage vieux-rose, étiquettes manuscrites mais effacées au dos, tranches mouchetées. ‎

"En 1782, à Genève, les idées de Jean-Jacques Rousseau font des émules. Le peuple et la bourgoisie qui est écartée du pouvoir par les oligarques se révoltent. Le gouvernement tombe. Il appel à l'aide les troupes bernoises, sardes et françaises. Les Français s'abstiennent. Genève, qui comptait 25'000 âmes, voit débarquer 15'000 soldats sardes et bernois. Les mutins déposent les armes. Un édit de pacification, appelé aussi code noir,est publié. Chacun doit prêter serment de le respectersous peine de devoir s'exiler" [notrehistoire.ch]. Dos uniformément passé. ‎