Catalogue complet
12734
BIBLE; LUTHER Martin; MERIAN Johann Matthäus:
Biblia, Das ist, Die gantze heilige Schrifft Alten und Neuen Testaments Verteutscht durch D. Martin Luther. Jetzo abermal Nach dem letzten im Jahr 1545. noch bey Desselben Lebzeiten ausgegangenem, so wol unterschiedlich- andern best-gehaltenen Exemplarien fleissigst durchgesehen: In richtiger Ordnung der Bücher mit des sel. Mannes Vorreden, oder, wo deren keine vorhanden, mit jedwedes Summarischem Inhalt, gewöhnlicher Ein- und Abtheilung der Capiteln und Versiculn; Samt zweyfachen... Summarien... Zumalen mit Matthäi Merians sel. schönen lebhafften Original-Kupffer-Stücken gezieret; und durch Zugabe des III. und IV. Buches Esrä und III. der Maccabäer vermehret.‎
3496 CHF

Franckfurt am Mayn, In Verlegung Matthäi Merians sel. Erben. Druckts Johann Philipp Andreae, 1704. In-folio de [46]-675-264-182-328 pages, relié en pleine peau de truie ivoire de l'époque, dos à nerfs, plats estampés à froid sur ais de bois, écoinçons métalliques aux angles et au centre des plats, fermoirs, pages de garde en papier doré gauffré. ‎

Illustré de trois titres et 233 gravures in-texte de Matthæus Merian. Très bel exemplaire de cette seconde édition in-folio de la célèbre Bible de Merian, dont l’iconographie connu un succès extraordinaire: publiée une première fois en 1630, elle sera copiée dans toute l’Europe jusqu’au siècle suivant. C'était la seule suite de gravures complètes de ce genre que possédait Racine et, au siècle suivant, "cette série modela encore l'imaginaire enfantin du jeune Goethe" (Engamarre). On a découvert récemment qu’en 1744 Johann Sebastian Bach avait acquis un exemplaire de cette Bible de 1704. De plus, notre volume à la particularité d’avoir en pages de garde de somptueuses feuilles de papier doré gaufré (que Goethe, enfant, aimait acheter - voir Kopylov) qui sont ici en grand format (45 x 36,5 cm). Imprimée en négatif sur papier blanc (orange, violet, jaune, vert clair et foncé au patron), ce papier peut-être attribué à Joseph Friedrich Leopold, d’Augsbourg, à qui l’on doit les papiers aux plus riches effets chromatiques. M. Engammare "Les figures de la Bible. Le destin oublié d'un genre littéraire en image (XVIe-XVIIe)" ; Schmidt, Die Illustration der Lutherbibel, 304; Kopylov, Papiers dorés d'Allemagne, n° 19; R. A. Leaver "The Routledge Research Companion to Johann Sebastian Bach" p. 181; Pas dans Darlow-Moule. ‎